Modification des habitudes de vie


Obésité, tabac et alcool sont étroitement liés aux problèmes de sommeil. Une modification des habitudes de vie peut ainsi avoir des effets très positifs…

1134_17S_15-12-16-1
Modification des habitudes de vie

Obésité, tabac et alcool sont étroitement liés aux problèmes de sommeil. Une modification des habitudes de vie peut ainsi avoir des effets très positifs. Une perte de poids peut particulièrement atténuer le niveau de gravité des apnées. D’autres mesures efficaces sont ainsi notamment la modification de la position en dormant (par exemple d’une position sur le dos à une position sur le côté) le traitement des allergies et l’arrêt de toute prise de sédatifs et/ou somnifères avant de se coucher.

Gouttières thérapeutiques

Les gouttières thérapeutiques représentent une solution non-invasive. Elles sont portées en bouche par le patient pendant son sommeil et maintiennent la mâchoire légèrement avancée. Cela conduit à l’élargissement des voies respiratoires et à l’activation simultanée de la musculature de la langue et des tissus mous, ce qui donne une stabilité supplémentaire à la voie respiratoire. Les bruits issus du ronflement sont ainsi diminués et la voie respiratoire reste ouverte. La société allemande de la médecine dentaire du sommeil (Deutsche Gesellschaft Zahnärztliche Schlafmedizin, DGZS) recommande l’utilisation de gouttières à protrusion pour traiter les syndromes des apnées obstructives du sommeil de niveau léger à modéré sur la base des évaluations scientifiques et des directives internationales. Les gouttières thérapeutiques sont également recommandées pour les patients atteints d’un SAOS sévère et pour qui les alternatives thérapeutiques sont contre-indiquées. OPTISLEEP est l’une de ces gouttières individualisées. Environ 70 % des patients diagnostiqués avec le syndrome d’apnées obstructives du sommeil font état d’une amélioration nette du syndrome grâce à l’utilisation de gouttières thérapeutiques.¹

Appareils de ventilation en pression positive continue

Dormir avec un appareil de ventilation en pression positive continue peut représenter une solution en cas d’apnée du sommeil moyenne à sévère. Cet appareil permet à l’air d’arriver en continu ou par à-coup dans la gorge du patient et empêche ainsi un affaissement du conduit respiratoire. Le patient doit cependant dormir avec un masque qui couvre le nez, parfois même la bouche. L’air est alors envoyé via un tuyau flexible depuis l’un des appareils suivants : VPPC (Ventilation en pression positive continue), VDNPP (Ventilation à double niveau de pression positive), VPPV (Ventilation en pression positive variable). De nombreuses personnes concernées trouvent ces méthodes lourdes et désagréables. Les contraintes pour se déplacer avec ces appareils, ainsi que l’encombrement, représentent également un problème pour beaucoup de patients et compromet une bonne observance des soins.

surgeryOpération chirurgicale

Le but d’une opération lors d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil est d’élargir les voies respiratoires par le nez ou la gorge, qui peuvent obstruer la voie respiratoire supérieure. En règle générale, une partie des amygdales, des polypes, de l’uvule ou des tissus moux peuvent être partiellement ou totalement retirée à cet effet. Un déplacement chirurgical de la mâchoire est communément appelé une ostéotomie bimaxillaire. En raison d’un risque élevé de complications, une opération d’élargissement de la voie respiratoire ne doit être prise en considération que dans la mesure où aucune autre option thérapeutique n’est indiquée pour le patient et que de petites douleurs ne peuvent être tolérées.